Christophe Clergeau a souhaité confier la présidence de son comité de soutien à Jacques Auxiette, président de la Région des Pays de la Loire depuis 2004. En compagnie de plusieurs soutiens, ils ont présenté une première liste à Angers le 6 novembre.

« Ce n’est pas un fan club mais un rassemblement de citoyens de la société civile qui sont attachés à leur région » pour Christophe Clergeau. « Ils contribuent à ses réussites, à son ambition et ils veulent que ça continue. Jacques Auxiette a incarné cette région et ses valeurs : qui mieux que lui pour présider le comité de soutien ? ».

Largement ouvert à la société civile, le comité de soutien rassemble en effet déjà 3000 personnes dans une grande diversité d’engagements : artistes, chefs d’entreprise, syndicalistes, responsables associatifs, sportifs… 

« Christophe Clergeau l’a montré durant ces 5 ans où il a été mon 1er Vice-président et durant sa campagne : c’est un homme de convictions, de responsabilité mais aussi d’une très grande ouverture dans le dialogue et l’écoute » déclare Jacques Auxiette. « Il est aujourd’hui en capacité de remporter l’élection régionale parce qu’il connaît mieux que personne les Pays de la Loire, il connaît ses talents et sait les faire travailler ensemble. Il saura mobiliser autour de lui pour continuer le travail entrepris pour la solidarité et le développement économique. Bien entendu, pour faire cela, il faut être un président à plein temps et ne pas cumuler avec le Senat et une présidence de groupe comme Bruno Retailleau, le candidat de la droite dure ».

Au cours de cette présentation à la presse, plusieurs personnalités se sont exprimées pour affirmer leur souhait de voir Christophe Clergeau gagner en décembre prochain. Pour Jacques Auxiette en effet, « ce qu’une majorité a fait, une majorité peut le défaire. Il est très inquiétant de voir la droite refuser de se positionner sur la gratuité de l’école quand Christophe propose de rendre gratuit les transports scolaires. Veut-elle la remettre en cause ? Veut-elle attaquer la gratuité des manuels scolaires que nous avons mise en place en 2004 ? Plutôt que les effets de manche, elle devrait avançer des propositions ! »

Dossier de presse de présentation des premiers soutiens en cliquant ici.