La nouvelle conférence internationale sur le climat, la COP 21, vient de s’ouvrir à Paris. Cet événement coïncide avec les élections régionales qui se tiennent les 6 et 13 décembre.

Or, les régions constituent des acteurs incontournables dans la préservation de la planète et la lutte contre le changement climatique. Elles disposent de nombreux leviers pour engager les territoires dans la nécessaire transition énergétique, écologique et économique et vers un modèle de croissance plus durable qui permettra de créer des richesses tout en réparant la planète.

L’écologie, ce n’est pas une démarche punitive comme certains voudraient le faire croire. C’est au contraire une formidable opportunité pour développer les territoires, produire et consommer différemment, améliorer la qualité de vie, miser sur l’intelligence collective et rassembler autour d’un projet de société porteur de progrès économique et social.

En Pays de la Loire, nous n’avons pas attendu l’année 2015 pour agir concrètement et faire de cette région un territoire pionner en matière d’écologie et de transition énergétique. Les Pays de la Loire sont ainsi la 1ère région de France pour la qualité de vie et la 2e région pour le développement durable et écologique.

La Région dispose de ressources naturelles, humaines et économiques, avec des entreprises leaders et de nombreuses PME, qui justifient ces bonnes performances. Les initiatives locales ne manquent pas. Les sources d’énergie renouvelable se développent, à l’instar des 2 parcs éoliens off-shore implantés au large de la presqu’île de Guérande et de l’île de Noirmoutier.

La Région a également joué son rôle, avec l’élaboration concertée d’une stratégie régionale de transition énergétique avec les acteurs du territoire en janvier 2014, plus de 10 000 logements de particuliers rénovés grâce aux aides régionales pour la rénovation énergétique, la création de 4 Parcs Naturels Régionaux et 20 Réserves Naturelles Régionales, ou encore plus de 180 millions d’euros investis dans la filière des énergies Marines Renouvelables.

Nous devons poursuivre cette dynamique collective et accélérer la transition énergétique et écologique en Pays de la Loire. Nous nous fixons l’objectif d’atteindre 35% d’électricité d’origine renouvelable d’ici 2025, et 100% en 2050. Un objectif ambitieux, mais réaliste au regard des potentialités de la région, du savoir-faire de ses acteurs et de la volonté de faire ensemble.

Nous aurons ainsi à prendre en compte ces enjeux dans toutes les politiques régionales, à accompagner les projets et les acteurs des territoires, à mobiliser autour de cette ambition commune.

Communiqué de Presse (PDF)