Après le choc des attentats du 13 novembre, la campagne des élections régionales s’est immédiatement interrompue. 10 jours après, Christophe Clergeau a décidé de reprendre progressivement le cours de sa campagne, en présentant son projet qu’il souhaite rassembleur pour les Pays de la Loire.

« Arrêter la campagne, c’était d’abord un élan du cœur. Impossible de continuer dans un tel contexte, la campagne devenait subitement tellement dérisoire, déclare Christophe Clergeau. Les terroristes de Daesh s’attaquent à tout ce qui fonde notre société démocratique. Une des meilleures réponses à leur apporter, c’est de nous lever en masse pour aller voter, pour marquer notre unité. Voter, c’est résister, résister c’est voter ».

Entouré des têtes de liste des 5 départements et de représentants de toutes les sensibilités unies sur sa liste, Christophe Clergeau a rappelé le sens de sa démarche, qui est la même depuis le début de la campagne : « je veux travailler avec tous, dans l’unité des Pays de la Loire, rassemblés autour des valeurs de notre région. La solidarité, la coopération, l’ambition, le dialogue, l’écoute, l’ouverture sont autant de valeurs que nous devons cultiver. Je veux continuer à avancer avec tous, à inventer notre avenir commun en associant les habitants et toutes les forces vives des Pays de la Loire. Mon programme a été élaboré dans l’échange avec les citoyens depuis le printemps dernier, au cours de ma tournée sur tous les territoires de la région à la rencontre des habitants ».

Christophe Clergeau a insisté sur plusieurs mesures de son programme qui vont dans le sens de l’unité des Pays de la Loire qu’il appelle de ses vœux : la gratuité des transports scolaires pour réunir plus encore le rural et l’urbain, le doublement du nombre de jeunes en service civique pour faire des jeunes des citoyens à part entière, la carte unique de transports pour unir les 5 départements de la région, la protection du budget de la culture pour une région du lien et des échanges entre les habitants.

Une cinquième mesure prend une actualité particulière, les formations sur mesure pour les chômeurs, pour que personne ne reste au bord du chemin. La région a été retenue comme première région de France pour expérimenter le transfert de la politique de l’emploi. Le Premier Ministre l’a confirmé par écrit.

« Mon projet est dans la continuité de ce que nous avons fait avec Jacques Auxiette. Pourquoi faudrait-il casser tout ce qui fonctionne bien ? demande Christophe Clergeau. Pour le mener à bien, je prends un engagement auprès des habitants : je serai un président à temps plein, entièrement dévoué à leur quotidien et à la préparation de leur avenir. Ils attendent de leur président qu’il ait le temps de les écouter, de travailler avec eux avant de prendre ses décisions. Je serai ce président pour les habitants des Pays de la Loire ».

Illustration de cette proximité avec les habitants, le projet a été décliné en 5 éditions départementales différentes. Il sera distribué à tous les habitants des Pays de la Loire. 

Communiqué de Presse (PDF)