Aujourd’hui, le député et président de Écologistes ! François de Rugy m’a publiquement apporté son soutien et je l’en remercie. Cela a été pour nous l’occasion d’évoquer l’un des grands défis de l’avenir des Pays de la Loire : la transition énergétique. Alors que s’ouvre la conférence mondiale de Paris sur le climat, je tiens à réaffirmer ma conviction que le développement des énergies renouvelables est à la fois un enjeu pour la société, mais aussi un facteur de développement économique et de création d’emplois.

L’écologie doit être positive si l’on veut que la société l’intègre et la défendre. Contrairement à ce que d’aucuns veulent faire croire, elle n’est pas une démarche punitive mais bien une source majeure d’opportunités pour les territoires. En cela, la transition écologique se conjugue avec la décentralisation. Oui, les Régions sont des échelons incontournables dans la préservation de la planète.

En Pays de la Loire, nous sommes déjà fortement engagés avec nos investissements dans les énergies marines renouvelables, source de milliers d’emplois. Demain, je veux aller encore plus loin avec un livret d’épargne pour financer la transition énergétique pour mobiliser les citoyens. Je prends d’ailleurs l’engagement d’atteindre 35 % d’énergies renouvelables d’ici 2025 et 100 % d’ici 2050 en Pays de la Loire. C’est pour moi une responsabilités, mais surtout un devoir.