Cet après-midi, les ligues et les comités sportifs des Pays de la Loire signeront avec la Région leurs conventions d’objectifs pour les prochaines années. La région Pays de la Loire est la première région sportive de France, avec plus d’un million de licenciés dans plus de 10 000 clubs.

Nous devons largement ce résultat aux bénévoles. Je n’oublie pas les animateurs et les encadrants professionnels, les ligues, les comités et les clubs, mais je veux souligner aujourd’hui le rôle de toutes celles et de tous ceux qui donnent un peu de leur temps pour faire vivre le sport dans notre région sans rien attendre en retour.

Merci donc à nos bénévoles et à nos associations, merci à toutes ces femmes et ces hommes qui s’engagent, merci pour toutes ces heures mises au service de tous, merci pour ce travail désintéressé et si bénéfique pour la société toute entière.

C’est bien sûr grâce à leur engagement que nous arrivons à ce résultat d’un ligérien sur 3 licencié d’un club sportif. Mais c’est surtout une richesse formidable pour notre région au-delà même du sport et de ses bienfaits pour la santé. Ce sont des villages animés par les activités d’un club sportif. Ce sont des jeunes qui trouvent une main tendue dans des parcours parfois difficiles.  C’est du lien social, de la solidarité, du collectif et souvent de l’amitié qui se tisse dans un monde où les logiques de concurrence, d’individualisme génèrent beaucoup trop de solitudes et de difficultés. Ce sens du travail commun pour l’intérêt général, c’est une des valeurs fortes de notre région et nous soutenons toutes ces actions.

C’est pour moi une chose essentielle que les responsables politiques ne se substituent pas aux acteurs, mais qu’ils sachent les réunir et les faire travailler ensemble au service de l’intérêt général.

Le sport est de ce point de vue un bel exemple. Je suis très heureux que la région puisse apporter son soutien au monde sportif, à travers des conventions, qui permettent de donner de la stabilité et de la visibilité aux acteurs du sport pour travailler dans la durée, de façon coordonnée, en laissant à chaque acteur son rôle et son autonomie, mais en nous permettant de travailler ensemble à l’élaboration d’actions utiles à tous, comme le  « Plan régional sport, santé, bien-être », ou encore la nouvelle « charte régionale des activités sportives pour les publics handicapés ».