Vous connaissez le bois. L’acier. L’aluminium. Le PVC et encore sans doute beaucoup d’autres matériaux présents chaque jour autour de vous. Et vous vous représentez sans doute les enjeux que peuvent représenter ces différentes filières.

photo 10Il existe une autre gamme de matériaux que nous côtoyons en permanence. Ce sont les matériaux composites, qui sont fabriqués à partir de différents composés pour fabriquer des matières plus complexes et qui peuvent apporter légèreté, résistance, souplesse ou dureté à bien des produits de notre quotidien. Vous avez certainement entendu parler des fibres de carbone par exemple. Vous en trouvez dans de très nombreux produits, à commencer par ceux des transports, dans les voitures, les bus, les avions, les bateaux, les trains, dans les éoliennes comme dans les articles de sport, des raquettes aux skis en passant par les surfs. Ils peuvent être tissés, moulés, fondus, percés, découpés…

Bref, c’est un ensemble de métier, de techniques, de machines, de savoir-faire très pointus et où l’innovation est quotidienne. Et ces produits sont essentiels pour des filières présentes en Pays de la Loire, comme pour l’aéronautique par exemple. 90 entreprises sont à l’origine d’environ 11500 emplois en lien avec ces matériaux. C’est absolument considérable et c’est un capital à préserver et à développer.

La région agit pour que nos entreprises gagnent des marchés

photo 1C’est en France que se tient le plus grand salon du monde sur ces matériaux, le JEC, qui a lieu à Paris, Porte de Versailles et qui accueille près de 250 000 professionnels venus de plus de 100 pays.  C’est un temps qui permet d’abord à la région de faire connaître au monde les talents qui structurent notre territoire. Derrière ces techniques, il y a des idées, des femmes et des hommes qui entreprennent, et que nous avons choisi de mettre en valeur en permettant à 14 entreprises de bénéficier d’une visibilité de qualité sur le stand de la région des Pays de la Loire.

Agir tous azimuts pour faire rayonner notre savoir-faire

photo 13Nous avons également souhaité développer un écosystème de recherche, d’innovation et de coopération fertile pour tous les acteurs de la région. Le pôle EMC2, l’IRT Jules Verne favorisent cette émulation, donnent de la visibilité internationale aux différents acteurs, et engagent des coopérations. Cette année, nous avons ainsi reçu le ministre néerlandais de l’économie Henk Kamp pour lui présenter notre démarche. L’IRT Jules Verne a engagé un partenariat de recherche avec les centres de recherches allemands du Fraunhofer Gesellschaft (FhG) et le pôle EMC2 a signé un accord de coopération avec trois acteurs majeurs de la recherche dans le domaine du composite au Japon : le National Composites Center Nagoya University, l’Ishikawa Composites Center et le Composite Materials Center Gifu University.

Une stratégie industrielle qui porte ses fruits.

En seulement 2 ans le Technocampus Composites de l’IRT Jules Verne est devenu un véritable fer de lance de l’innovation sur les composites et prototype. Ce projet majeur pour l’industrie française est donc l’aboutissement d’un effort sans précédent de mobilisation autour du génie des matériaux. Les PME du pôle de compétitivité EMC2 ont transformé l’essai. Les Pays de la Loire sont aujourd’hui un des tous premiers pôles mondiaux grâce à cette intelligence collective et ce travail en réseau, sur la recherche, la production, la réflexion sur les usages.

Ne croyez pas les déclinologues. Ils disent que la France ne peut plus se défendre, que toutes ses usines vont partir. Je ne le crois pas. Nous avons largement les moyens de mener et de gagner dans la compétition mondiale lorsque nous savons travailler ensemble. Les hommes et les femmes des Pays de la Loire ont le talent et les idées pour cela. Notre job de responsables politiques, c’est de leur permettre plus facilement d’accéder aux outils pour faire grandir leurs projets. Et on peut y arriver.