Hier soir avec Jacques Auxiette, nous avons tenu une grande réunion publique à La Roche-sur-Yon, devant plus de 500 personnes. Après les terribles événements qui ont frappé notre pays voici dix jours, il est plus que jamais indispensable de faire vivre la démocratie.Ce temps de fort de ma campagne était placé sous le signe de l’unité et du rassemblement. Aujourd’hui encore plus qu’hier, je refuse la stigmatisation, les amalgames et la division entretenus par l’extrême droite et la droite dure. Je pense que nos concitoyens ont besoin de se retrouver autour de valeurs communes, autour des valeurs de la République. Je suis convaincu que nous devons aujourd’hui insister sur la fraternité, la dernière du triptyque républicain, qui est la valeur du vivre ensemble, de la vie en société.

Je m’engage pour une Région sûre et citoyenne. J’ai donc confirmé à La Roche-sur-Yon que je programmerai un million d’euros d’investissements pour financer les travaux de sécurisation des lycées et des centres de formation des apprentis, ainsi qu’un fonds de deux cent mille euros pour soutenir le spectacle vivant. Avec mon équipe, nous soutiendrons mille jeunes en service civique chaque année.

Je l’assume et je le revendique : je suis fier des Pays de la Loire, et je crois plus que jamais que cette belle et grande Région mérite un Président à temps plein, qui consacre un jour de la semaine à chaque département. Je serai un Président libre pour une Région forte. Il faut bien cela pour préserver l’âme des Pays de la Loire, une Région qui s’est redécouverte sous la présidence de Jacques Auxiette.

Voter, c’est résister, alors le 6 décembre, aux urnes citoyens !