Ce soir, les citoyens des Pays de la Loire ont démontré leur liberté en déjouant une fois de plus les pronostics électoraux. Depuis les régionales de 2004, la droite essaye d’impressionner les électeurs en annonçant les élections gagnées avant chaque scrutin. À chaque fois, ils la démentent.

La Loire-Atlantique reste à gauche, le Maine-et-Loire et la Sarthe ont résisté dans un contexte pourtant difficile. C’est d’abord grâce aux campagnes menées localement par les candidats de gauche ancrés dans la vie de leur territoire.

C’est un autre « ni-ni » que les électeurs ont opposé à la position de l’UMP Bruno Retailleau sur le FN : ni grand chelem de la droite en Vendée, ni alternance en Loire-Atlantique.

Alors oui, il reste du travail pour construire une nouvelle alliance à gauche autour d’un projet. Mais contrairement à ce que pense la droite, rien n’est joué d’avance : seuls les électeurs décident à la fin, pas les états-majors parisiens !