Contribution de Dominik

Mettre en place une information réelle et de qualité sur le plan du numérique en direction des jeunes devrait être une priorité.
Mais pas seulement. Aujourd’hui, on assiste à un véritable phénomène de fracture numérique chez les plus de 50 ans, mais bizarrement, on en constate aussi une en train de se former chez les moins de 18 ans.
La cause est commune aux deux groupes: un manque d’information et de formation.

Ce que j’attends de la région de demain, c’est une région qui ne fait pas « table rase », mais qui évolue ! Le numérique est une révolution qui a le potentiel de changer l’éducation, l’économie, l’emploi, voire même la démocratie. Et malgré ce potentiel énorme, beaucoup trop de personnes sont privées d’un accès à ce formidable outil.

Ce que j’attends de la région de demain, c’est donc trois choses :

– Tout d’abord, favoriser l’accès de chacun aux ressources du numérique (ordinateurs et autres)

– Ensuite proposer une formation, une information et une éducation qui rendent les gens qui le souhaitent aptes à utiliser cette technologie ainsi que responsables par rapport à son utilisation.

– Enfin, faciliter le développement du tissu associatif numérique (tel ALis44 à Nantes, ou encore FAImaison)

Voilà, merci d’avoir pris le temps de lire cette contribution.

Dominik

Réponse de Christophe Clergeau 

Dominik, merci de cette contribution qui me paraît juste et nécessaire. Un véritable plan numérique doit reposer autant sur l’accessibilité que sur la formation. Ce n’est pas qu’un enjeu éducatif. C’est aussi un enjeu social et économique. Je suis convaincu que nous pouvons renforcer notre action en amont, dans les lycées et les CFA, en lien avec le tissu associatif

Découvrir les autres contributions

Crédit photo CC @KenWalton