Contribution de Nicolas

Une grande partie du monde est sur un pied d’égalité (ou presque) quant au taux d’équipement en numérique (hard et software, smartphones, etc…) et aux capacités techniques d’utiliser cet équipement. L’accès à la connaissance est donc aujourd’hui, théoriquement, ouvert vraiment à tous…Mais ceux à qui on aura donné les moyens de tirer la quintescence des contenus numériques auront un avantage considérable sur les autres. Elevons les capacités critiques de nos concitoyens de façon à ce qu’ils puissent trier et choisir les informations dont ils ont besoin en connaissance de cause. Prévenons les jeunes et leurs parents des pièges et des inconvénients du net. Ils seront alors en position d’utiliser cet extraordinaire outil dans leur intérêt à eux, pour le plus grand bien du territoire.

Réponse de Christophe Clergeau 

Merci Nicolas de cette contribution et de ce constat que je partage.  On ne peut plus faire sans ce flux d’informations qui s’impose à nous. Je suis convaincu que le seul moyen de le maîtriser est de le connaître.  Des formations et des actions d’informations, de sensibilisation existent mais elles ne sont pas systématisées. Il faut absolument faire rentrer cette pratique numérique dans notre culture commune.

Découvrez d’autres contributions