Contribution de Stéphane

La culture est un des vecteurs essentiels du dynamisme régional. La région des Pays de la Loire ne démérite pas. De nombreux équipements et dispositifs en faveur de la culture contribuent à l’enrichissement personnel et collectif des habitants (même si le rapport entre les grandes agglomérations et les territoires ruraux peut encore être amélioré) et à optimiser les conditions d’accueil et de développement des créateurs sur le territoire.

Encore faut-il que ces artistes puissent s’exporter dans d’autres régions, la circulation et les échanges entre les territoires favorisant, on le sait, les initiatives de qualité et stimulant la curiosité des spectateurs. En tant que professionnel du spectacle vivant et en tant que citoyen, je pense qu’il peut y avoir plus de porosité de ce point de vue. Dans cette perspective, je propose la création d’une agence culturelle, comme il en existe déjà dans d’autres régions. Pour exemple, je ne citerais ici que les régions qui nous entourent et qui sont dotées d’un tel service culturel :  « Spectacle vivant en Bretagne » (http://www.spectacle-vivant-bretagne.fr), « l’Office de diffusion et d’information en Normandie » (http://www.odianormandie.com/office-de-diffusion-et-d-information-artistique) et « l’Agence culturelle de Poitou-Charentes » (http://www.culture-poitoucharentes.fr/projet-de-l-a).

A l’heure où concomitamment se créent de grandes régions, où la raréfaction des ressources se généralise et où la question de la mutualisation des moyens se pose, cette agence permettrait de coordonner les dispositifs existants, d’apporter de nouveaux soutiens aux acteurs régionaux (information, formation…) et de marquer avec efficacité et force la présence de notre région dans les projets inter-régionaux, nationaux et européens.

Réponse de Christophe Clergeau

Merci Stéphane de cette contribution à laquelle je réponds tardivement. J’ai durant ces dernières semaines rencontré beaucoup d’acteurs de la culture qui ont pointé les mêmes préoccupations que vous, notamment sur la valorisation des artistes et leur création. Oui, il faut amplifier notre action culturelle. Certaines collectivités font des choix inverses. Les Pays de la Loire doivent être exemplaires et aller encore plus loin. Pour la droite, la culture est un supplément d’âme, une option qu’on coche ou non dans un programme, une expression que l’on peut en tant qu’élu orienter, bâillonner ou censurer, comme ils voudraient le faire au Hellfest. Je suis convaincu du contraire. Au coeur de notre projet, nous avons besoin d’une culture pour tous,
largement ouverte aux jeunes, une culture de la liberté de création, une culture de la rencontre avec tous les publics, une culture qui sort des lieux dédiés pour investir les quartiers, les rues et les places de village. Cette culture fait la richesse
de notre territoire. Pour ces raisons et pour soutenir les créateurs, les diffuseurs, les organisateurs de festival ou de spectacles, j’ai pris l’engagement de maintenir le budget régional de la culture et de renforcer l’action culturelle au cours du prochain mandat. Je pense aussi qu’au sein de la Région nous pouvons encore mieux coordonner nos politiques culturelles et les actions portées par les artistes et les créateurs en renforçant le rôle de la Conférence régionale consultative de la culture.

Découvrir les autres contributions

Crédit photo CC BY-SA 2.0 Moto Itinerari